Prénom (facultatif)
Jeff
Nom
Jacq
Description

Un enfant de la rue. C'est ainsi que se définit Jean-François Jacq. Une enfance sans amour, en partie vécue dans le noir. Errance initiée dès l'âge de treize ans sur fond de viol, mort latente, internement psychiatrique par erreur, à quatorze ans ; de maladie rare : Guillain barré. Plusieurs mois de paralysie complète à la clé. S'en suivent de longues années à la rue, jusqu'à vingt-quatre ans. Puis le désir de se cultiver à outrance. Licence en Arts du spectacle, sans nul autre diplôme en poche. Premier récit autobiographique en 1998 : Heurt Limite (récit incantatoire). L'écriture prend alors irrémédiablement le dessus. 

À compter de 2012, il alterne biographies rock et récits autobiographiques. Cette même année, Le soleil noir du rock français : Olivier Caudron de Lili Drop à Olive, puis Hémorragie à l'errance (genèse). Nouvelle bio rock en 2014, Bijou : vie, mort et résurrection d'un groupe passion. En 2016, Fragments d'un amour suprême. Troisième volet autobiographique. Dans le sillage de son écriture, l'ombre d'Artaud, de Calaferte. En 2017, il signe chez Ring et livre une nouvelle biographie rock, Ian Dury : Sex & Drugs & Rock & Roll.

Portrait (sur la page de l'auteur)
Jeff Jacq

Bibliographie

Ian Dury : Sex & Drugs & Rock & Roll

Inventeur de la devise légendaire : " Sex and Drugs and Rock'n'roll, Ian Dury fut la meilleure plume de l'année 1977. 
Voici son histoire.